Ars Magna

.:: Marre du médiéval-fantastique ? ::.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Veliale au manteau noir

Aller en bas 
AuteurMessage
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Le Veliale au manteau noir   Mer 6 Juin - 22:59

La jeune fille en était maintenant sure: quelqu'un la suivait dans cette ruelle. Elle ne pouvait pas le voir, mais elle l'entendait. Elle n'avait pas le choix, il fallait qu'elle traverse... Elle s'était trompée, aurait du prendre à droite.. Un cul-de-sac! Une main se place sur son coup, une vibro-lame vibre contre sa trachée

- Bouge pas, tu vas voir, on va s'amuser !

L'homme la jette à terre et pose un journeau sur son dos... Il commence à déchirer ses vétements, arrache sa jupe et sa culotte... Elle crie, elle pleure. Il met la main sur sa ceinture, la vibro-lame bougeant toujours...

- Je te conseille de la lacher

Il se retourne: un homme en manteau noir est derriere lui.


- Attends voir, espece de...

La vibro-lame se brise sur le manteau

- C'est pas vrai...

Le violeur était prévoyant, et tire un colt 6250 de sa ceinture. L'homme lui attrape la main avec sa main gauche. Il serre une fraction de seconde, le colt se tord comme un morceau de nougat, du sang apparait. Le violeur hurle de douleur.

L'inconnu le souléve en lui retournant le bras, et lui assene un violent coup de pied qui lui brise le genou.La jeune femme se dégage, ramasse ce qu'elle peut de ses vétements.

L'homme en noir sort alors un pistolet Gauss de sa ceinture et s'adresse froidement à son prisonnier.

- Article DS 620, pour tentative de viol avec menace, la sentence sera la même que pour viol avec violence avéré. La mort!

Il lui tire une balle en pleine tête

- Execution immédiate.

Il se tourna alors vers la jeune femme, apres avoir scanné les empreintes de sa victime.


- Il n'était pas mis a prix. (à elle) Rhabillez-vous, je vous ramene chez vous.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Sam 9 Juin - 11:57

Les affaires étaient au plus mal. En ces temps troublés, les Khans ne prenaient pas vraiment le temps pour aller au bordel, et ses petites pensionnaires s'en retrouvaient désoeuvrées. D'autant plus que le patron s'absentait de plus en plus souyvent ces derniers temps, et beaucoup de ses employés n'avaient pas pu s'empêcher de faire le rapprochement entre ses absences et les nombreux attentats terroristes dans le niveau Gamma, qui se produisaient souvent au même moment. Mais bien sûr, personne n'aurait osé faire la remqrque à Dengar, il leur aurait rit au nez et tout en offrant un alcool fort aurait parlé pendant des heures du destin et des coïncidences. Et plus personne au "Black Rose" n'avait envie d'entendre un des monologues incompréhensibles et intermindables du patron.

Carlist Dengar avait donc pour un temps abandonné ses fonctions de maquereau pour s'enfoncer dans les rues d'Ars Magna. Une bombe par çi, une balle perdue par là, de quoi se distraire. Malgré ces activités excitantes, Carlist se sentait étrangement vide ces derniers temps. A sa sortie de prison, il s'était jeté à corps perdu dans les A.C.O.R.S, pour tout oublier; sans vriment y croire. L'action pure l'empêchait de trop réfléchir, et, il se sentait vraiment en accord avec cette façon d'agir. Mais de temps en temps, des souvenirs de son anicenne vie remontaient à la surface, et l'empêchait de trouver dans les actions illégales le charme qui l'avait séduit au premier lieu.
Finalement, qu'est ce qui était le mieux ? Vivre dans la débauche et se battre pour la libertén, risquant chaque jour sa vie, sans être sûr de la voir un jour cette fameuse liberté, ou bien vivre dans une innocence bénie, à l'abri de tout problèmes ?
Dengar n'avait jamais réussi à trancher, et depuis sa sortie de prison, cette queston l'obsédait, un jour peut-être, il aurait la réponse.

Un cri de femme mit fin à sa rêverie. Intrigué, il se dirigea vers l'endroit d'où cela pouvait provenir.
Bien sûr, un viol. Ce genre de scène était si fréquente dans ces quartiers qu'il ne faisait même plus attention. Cependant, quelque chose n'était pas comme d'habitude, une forme noire et inquiétante derrière le violeur.
Dengar assista à la scène avec le plus grand interêt. C'est que ce garçon avait un certain style ! Une balle dans la tête mis fin à la pitoyable existence de la petite frappe, et l'homme en noir, grand seigneur, s'approcha de la jeune femme.
Qui pouvait-il être ? Curieux et amusé, Dengar, adossé à un mur ne put résister et applaudit à tout rompre la performance de l'homme en noir, un sourire aux lèvres. Ami ? Ennemi ? Peut importait, la scène ne manquait pas de charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Sam 9 Juin - 17:21

Des applaudissements attirérent l'attention De Conrad. Un homme était adossé à un mur et avait probablement assisté à la scéne. Sa réaction n'était pas courante. Qui était-il? Passant, complice... Sa tête lui était connue. Bien sur, il était fiché... fiché vert, patron d'établissement toléré... C'était un des trois fichiers que lisaient les chasseurs de primes couramment: Patrons d'établissements, criminels notoires et mis a prix, et libérés de prison. Mais sa tête, avec quelques années de moins, lui rappelait celle d'un prisonnier... Une synapse se mit en route.

* Den...gar. Le patron du bordel préféré des Kahns.*

- Dois-je en déduire que vous avez apprecié le spectacle ?

La question était séche. Bien sûr, l'autre trouvait peut-etre bien ce qu'il avait fait... Mais il aurait pu intervenir. Et la mort et la violence ne sont pas de spectacles... En fait, si.

- Puis-je vous demander ce que vous faites ici?

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Sam 9 Juin - 18:46

Le sourire de Dengar s'élargit. Il plongea ses yeux dans ceux du chasseur de prime, une petite expression moqueuse sur le visage :

"Oui, que faisons-nous sur cette planète, vous, moi et tous les hommes ? Vaste question mon ami.


Comme pour appuyer son propos, il sortit d'une poche intérieure une flasque métallique, et but longuement, sans quitter des yeux son interlocuteur.

- Je vous avouerais que je n'ai pas encore eu le temps de vraiment y penser. Certains pensent que nous sommes l'oeuvre d'un dieu, une entité qui régirait tout l'univers. Je ne suis pas d'accord. A mon avis, les hommes sont le résultat d'une espèce de farce cosmique, ou alors un grain de sable dans un engrenage parfaitement huilé, le résultat d'une explosion imprévue ou quelque chose du genre.

Carlist aurait pu continuer longtemps sur sa lancée, mais il sentit que l'homme se lasserait rapidement, comme tous ceux à qui il tentait d'expliquer quoi que ce soit d'ailleurs. les hommes de nos jours ! Des mots simple, des phrases avec sujet verbe et complément, voilà ce qu'il leur fallait.

- Mais j'imagine que le sens de votre question, non sans être pratique, était nettement moins métaphysique et que vous vouliez vous enquérir de ma présence dans cette rue à cette heure. A celle-là, je vous répondrais simplement que je suis quelqu'un qui aime se promener das les ruelles obscures et mal famées à la recherche d'un peu de sensations fortes? Je vous ai vu à l'oeuvre et je dois dire que votre façon d'opérer me plaît. Puis-je vous demander votre nom ou cela me condamnerait à une mort lente et douloureuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Sam 9 Juin - 19:27

Lorque l'homme eut fini sa longue explication, Conrad lui repondit.

- Le plus important pour un homme est de savoir pourquoi il existe, pourquoi il est apparu, pourquoi il respire. Mais ce qui importe le plus n'est pas qu'il ait raison, qu'il connaisse la vérité sur son origine, sur les motivations superieures ou le grand chaos, l'absurde hasard qui l'ont amené a venir: le plus important est qu'il ait une motivation, une raison d'agir et d'exister. Aucune importance de savoir si ce sens donné à sa vie l'a été par unu entité omnipotente, par le hasard le plus absurde ou par lui-même. L'important est qu'il connaisse un sens à sa vie, même si ce n'est que d'assister au chaos.

Il marqua une pause, et reflechit: s'il avait vu nettement son visage, il pouvait le reconnaitre, et retrouver son nom. Heureusement, la ruelle etait assez sombre. Cet individu l'intéressait, parcequ'il était le premeir qu'il ait vu s'interroger sur des sens metaphysiques en de telles circonstances. Mais sa position faisait qu'il devait se renseigner avant de lui réveler son identité. Tant pis, il utiliserait le pseudonyme ronflant dont on l'avait gratifié, même s'il ne l'aimait pas. Cela lui laisserait le temps de se renseigner.


- Le fait de chercher à savoir n'est pas un crime, et c'est le fait de savoir seul qui pourrait vous rendre genant. Mais aucune information que je donne n'est mortelle en elle-meme. On m'appelle Death Shadow.dans ce secteur.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Dim 10 Juin - 0:57

*Death Shadow...mignon*
Ce fut la première pensée qui vint frapper l'esprit de Dengar. Il aurait voulu prendre l'homme par les épaules et l'attirer vers la lumière, voir son visage et ses yeux...des détails qui pour Carlist étaient essentiels à la connaissance d'une personne. Mais c'était un comportement qu'il devait éviter s'il tenait un minimum à la vie. Un rapide coup d'oeuil à l'homme en face de lui suffisait pour comprendre que ce corps avait été conçu pour tuer, le plus efficacement possible. Il devrait donc se résoudre à avoir ce genre d'exentricités, pour le moment. La réponse du Death Shadow à son petit monologue sur l'univers l'intéressa. La plupart des gens à qui il assénait ce genre de discours se contentaient de lever les yeux au ciel ou, au pire, de taper du pied. Celui là était différent.

" Je vois que Monsieur Shadow manie aussi bien le pistolet que le langage. Un meurtrier philosophe...c'est rare de nos jours. Il faudra que vous passiez me voir un de ces jours, nous discuterons plus avant sur la marche du monde.
Mais j'oubliais, rustre que je suis, de me présenter. Carlist Dengar, tenancier de l'établissement de renom de "Black Rose", promotions inédites cette semaine, vous y serez chez vous.


Dengar ne pouvait s'empêcher de regarder le bras de son interlocuteur. Quelque chose le dérengeait, sans qu'il ne parvienne à savoir quoi. Il décida de continuer cette conversation et d'en savoir plus sur lui.

- Mais vous ne semblez pas de ceux à parcourir les rues juste pour le plaisir de tuer, seriez-vous un de ces excentriques, qui prétendent faire régner la justice au pays des prolos ? Ou bien un de ces dangereux...terroristes ?"

Il simula un petit frisson de répulsion à cette dernière question, il était toujours bon de voir ce que le bon peuple pensait des Acors et des Ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Dim 10 Juin - 1:10

* Intéressant, il ne me connait pas... En tout cas, pas sous ce nom... Et je ne me suis pas trompé, c'est bien le tenancier du black rose...*

- Mes motivations sont pour beaucoup difficiles à cerner... Je ne suis ni un meurtrier, ni un non-violent, je ne suis ni la justice immanente ni la justice imminente. Je ne suis ni la justice d'un seul homme, ni celle d'une nation, ni celle de dieu. Je ne suis ni la justice, ni l'injustice. Je ne suis ni un ange, ni un démon, ni un Khan, ni un acors, ni une ombre, ni un veliale. Je suis chasseur de primes, mais les primes ne sont qu'accessoires, ety pas toutes d'argent. Je me laisse engager quand les proies me conviennent, je m'engage moi-même si le combat me va.

Il remarqua le regard de son interlocuteur, sur sa gauche. Son bras était peut-etre un peu plus gros, mais il le pensait indetectable... par contre, le colt plié, lui, était visible. Il le ramassa prestement, et le plaça sous son manteau.

* Et maintenant, monsieur Dengar, ou tout cela va-t-il nous mener*

Une drole de soirée, où deux hommes dissertaient sur la philosophie devant un cadavre. Il en oubliait même la fille qui s'était drapé du mieux qu'elle pouvait, et écoutait ces deux-là avec intérêt.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Dim 10 Juin - 12:36

- Chasseur de primes hein ?

Dengar passa sa main sous son menton, et caressa sa barbe naissante. Cela faisait plusieurs jours qu'il n'était pas rentré au Black Rose, dormant dans d'anciennes planques d'Ombres ou chez des camardes Acors. Cet homme semblait être plus qu'un simple chasseur de primes, il réfléchissait. Qualité extrêmement rare de nos jours. Il ressortit de sa poche sa flasque d'alcool, mais cette fois en proposa au camarade chasseur de primes en face de lui.

- Cuvée très rare, elle date d'il y a dix ans, je la tiens de mon frère, le seul membre de ma famille qui accepte encore de me parler et à qui je peux taper du fric en ayant bonne conscience.


Pourquoi se mettait-il à s'ouvrir à quelqu'un de la sorte, ça lui arrivait raremement. Mais Dengar ne parlait jamais vraiment avec des gens.

- La prison vous change un homme Monsieur Shadow, moi qui vous parle, j'y suis resté dix ans. Vous parlez de justice ? Mais ce mot n'existe plus depuis longtemps sur Ars Magna. Il n'y a que la loi du plus fort, ceux qui prennent et ceux qui recoivent. La violenc est le seul langage courramment parlé ici bas. Par vous comme par moi. Plus personne ne donne à personne, tout le monde se sert.
Puis-je vous psoer une question Monsieur Shadow ? Pourquoi être devenu chasseur de primes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Dim 10 Juin - 15:10

* En effet, c'etait bien une double entrée: sorti de prison, et tenancier.*

Il prit la fiole que lui tendait l'homme, et gouta le contenu. Pas mauvais. Il lui rendit la flasque.

- Peut-etre parceque je ne sais faire que ça. Peut-etre parceque dans un monde ou la violence a pris le pas sur le reste, c'etait le meilleur moyen de rester libre. Peut-etre par idéalisme ou par egoisme. Peut-etre parceque si la justice est un mot qui n'a plus cours, il reste encore un infime chuchotement qui subsiste. Peut-etre opour n'avoir aucun autre maitre que mes idées.

Il marqua une pause. Cet homme l'intriguait: il avait un profond cynisme, mais en même temps...

- Et vous, comment etes-vous arrivé en prison? C'était une période ou la brutalité regnait mais ou les executions sommaires avaient tres peu cours. Quel était votre crime, qui aujourd'hui vous aurait vallu une balle dans la tête à coup sûr?

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Dim 10 Juin - 15:45

- Pourquoi la prison ?

Dengar soupira. Dans son entourage, tous le prenaient pour un héros. L’aristo du niveau Gamma qui s’était rebellé contre l’Autorité. Mais la réalité était loin d’être aussi jolie, et cette réalité là, plus personne ne la croyait plus. Il avait longtemps tenté d’expliquer son cas, qu’il n’avait rien à faire dans cette sombre histoire de passage à tabac d’un Khan par un mouvement terroriste, mais personne, que ce soient les Khans eux-même ou les résistants ne l’avaient cru. Il avait alors raconté tout et n’importe quoi sur son passé, brodant au fil des récits inventant à chaque fois un nouveau détail, selon l’auditoire. Tout ça n’avait plus d’importance désormais. Il allait faire dans le concis pour cette version :

- J’étais jeune…et ivre de la vie. Avec des camarades nous avons défié l’Autorité. J’ai été accusé de complicité et de voies de fait. Dix ans de prison. Dix ans à vivre dans la crainte perpétuelle d’être égorgé ou violé, dix ans à tenter d’imaginer qu’il existe un autre monde hors des barreaux de ta cellule, que tu sortiras un jour, pas les pieds devant mais la tête haute.

Tout en parlant, Dengar avait ôté le gant de cuir de sa main droite et releva sa manche. De profondes cicatrices sillonnaient son poignet et son bras. Certains, plus importantes que les autres n’avaient jamais totalement cicatrisé.

- Même ton droit de disposer de ta vie on te l’enlève Camarade, et tu sors détruit. Crois-moi, j’aurais préféré me recevoir une balle dans la tête ce jour maudit.

Il resta quelques secondes sans parler, et en un éclair, son visage retrouva le sourire. Il reprit sa fiole des mains du chasseurs de primes et lui dit d’un ton plus joyeux :

- Mais tout ça c’est terminé maintenant, j’ai un petit commerce qui fonctionne bien, et des amis fidèles, qui partagent les mêmes points de vue que moi. Et puis, j’ai aussi des passes-temps susceptibles de vous intéresser mon bon ami.

Il laissa sa phrase en suspens, curieux de voir la réaction de Monsieur Shadow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Mar 12 Juin - 10:10

- Le tout est de trouver son équilibre, au bout du monde. Faire ce pour quoi on se sent fait, adopter le camp duquel on est proche. Lorsque l'on suit sa propre vois, peu importe ce qui arrive au bout.

Il marqua un epause, en reflechissant sur les passe-temps qui "pourraient l'intéresser"

- Des passe-temps, monsieur Denglar? Pensez-vous qu'ils mintéresseraient professionnellement, ou philosophiquement?

Beaucoup de tenanciers faisaient un peu de recueil d'information ou de trafics divers. mais son interlocuteur ne semblait pas penser à ce genre d'occupation... Il n'avait pas non plus le profil pour etre un ombre... Alors quoi?

* ACORS? Mais pourquoi s'en vanter?*

Il le regardait maintenant droit dans les yeux, avec une petite moue à la fois de défi et interrogative, un petit rire sur les lèvres. Il attendait des précisions.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Sam 16 Juin - 11:28

Le secret du commerce était là, donner des informations, intéresser des gens, mais ne jamais rien révéler qui pourrait compromettre. Tout bon chasseur de primes serait ravi de posséder certains explosifs de sa conception.

- Comme vous le savez Monsieur Shadow, je suis propriétaire du "Black Rose". A mes heures perdues, je converse avec mes clients. Récemment j'en ai rencontré un très...particulier. Voyez-vous, ce quidam portait un uniforme de Khan, mais son comportement avait quelque chose d'étrange. Il ne semblait pas très à l'aise de ce costume et éprouvait quelques difficultés à se mouvoir. Intrigué, je suis allé lui parler. Mon intuition ne m'avait pas trompé. Cet homme était une jeune recrue des trsitements célèbres A.C.O.R.S, qui voulait juste allait prendre du bon temps avec quelques unes de mes pensionnaires.


Dengar aimait raconter des histoires, surtout quand ces dernières avaient la saveur très particulière du mensonge...un goût incomparable. En plus de trente années d'existence, il avait appris le pouvoir très particulier de la dissimulation. Pour survivre il avait dû jouer un rôle. Mentir comme il respirait. Il était particulièrement fier de la petite histoire qu'il était en train de raconter au chasseur de primes. Elle allait pouvoir lui permettre d'écouler de la marchandise sans trop se mouiller.
Il poursuivit :

- Quand cet homme comprit que je l'avais percé à jour, il paniqua et commence à tirer partout dans mon établissement. Il était jeune et impétueux vous comprenez...Bien entendu, les Khans lui tirèrent dessus, mais il parvint à s'enfuir. Je le retrouvais quelques heures plus tard dans une ruelle, saignant comme un porc. J'ai très bon coeur monsieur Shadow vous savez...je le soignais. Pour me remercier, il me remit la clé d'un local ou - disait-il - je trouverais de quoi faire fortune. Je m'y rendais le jour suivant et, en effet, le local contenant un nombre impressionant d'explosifs très perfectionnés.

Dengar laissa passer un temps, ravi du petit effet de son mensonge.

- Je m'emploie donc à vendre toute cette marchandise à toute personne intéressée. Ce que mes clients en font après ne me regarde plus. En vous voyant Monsieur Shadow, j'ai pensé que vous seriez peut-être intéressé, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Mar 19 Juin - 12:40

La petite histoire de Dengar sentait le mensonge à plein nez... Non pas qu'il n'ait pas de talent pour mentir, bien au contraire, mais Zak avait assez de Kahns de ses amis fréquentant cet établissement pour savoir que cette sympathique fusillade n'avait pas eu lieu. Il n'y en avait eu que 3 ces dernieres années, et les auteurs avaient été abattus sur place.

Néanmoins, des explosifs très perfectionnés, c'était une marchandise intéressante. Cet homme était peut-etre chimiste, et ne voulait pas qu'on le sache. Sa proposition était intéressante.


- Commerçant, hein, et sans scrupules. J'ai horreur des gens qui tuent en masse en sachant pertinamment qu'ils tuent des innocents. Néanmoins, cette marchandise m'intéresse. Des explosifs sont une chose difficile à se procurer. J'espere que vous en avez des quantités suffisantes, monsieur Denglar.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Mar 19 Juin - 14:11

- Tuer en masse ? Mais qu'allez-vous chercher là mon cher Monsieur Shadow ? Je ne suis qu'un humble commercant suffisemment intelligent pour ne pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. Eventrez-vous autant que vous voulez mes beaux messieurs, mais ayez la décence de le faire dehors, je ne veux pas d'ennuis.

Mon dieu, encore un idéaliste qui croyait qu'il existait des gens innocents. Mais ce n'était pas le moment d'étaler sur le tapis ses théories anarchistes. Le chasseur de primes pourrait mal le prendre et Dengar perdrait un client potentiel. Autant rester dans le rôle du commercant.

- Ces explosifs sont arrivés en ma possession par un coup du destin, et croyez-moi, il y en aurait suffisemment pour illuminer tout le quartier Alpha et faire un bon feu de joie dans la tour d'Ivoire. Quelqu'un tel que vous ne peut-être qu'intéressé par une telle marchandise non ? Pour ce qui est du prix, tout est négociable en ce bas monde, et je ne demanderai pas la lune que diable !

Ces mensonges n'avaient pas l'air de convainre l'homme, mais Carlist ne pensait pas qu'il irait chercher plus loin. Ce n'était pas vraiment dans son interêt, et la plupart de ses cleitns avaient une légère tendance à oublier leurs question lorsqu'ils voyaient le stock d'explosifs aussi dangereux que facétieux de Dengar.

- Dois-je en conclure que vous êtes intéressé ? De quoi avez vous besoin exactement ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Mar 19 Juin - 15:36

- Vous concluez bien, monsieur Denglar. Je serais en effet très intéressé par vos articles, et le prix ne sera pas un problème, du moment qu'il correspond à l'article, ce dont je ne doute pas. Par ailleurs, je suis heureusx d'apprendre que vous avez des stocks importants, parceque mes besoins le sont aussi. Je pense avoir l'utilité aussi bien d'explosif lourd que conventionnel.

* Ou tout au moins, cela complétera le Bad Moon*

Il avisa la jeune femme. Elle avait décroché de la conversation, mais elle n'osait pas quitter les deux hommes. Aucun des deux n'avait grand-chose à faire du traumatisme qu'elle venait de subir, mais elle craignait de se retrouver seule à nouveau, dans ces ruelles. Même si ces deux-là étaient inquiétants, elle ne doutait pas qu'ils étaient sa protection. Surtout Death Shadow, le veliale au manteau noir, comme l'appelaient ses collègues de la station du fuseur.

- Je pense, monsieur Denglar, qu'il vaudra mieux parler de tout ça dans un lieu plus approprié. Ce sont des affaires dont il faut le temps de discuter, et qui plus est, cette jeune personne attend qu'on la raccompagne. Je pourrais venir faire un tour dans votre établissement, un de ces jours? Ce sera l'occasion de parler de nos affaires plus... tranquillement.

* Et ça me laissera le temps de me renseigner, avant de te donner mon identité...*

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlist Dengar
Acors
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Derrière une bonne bouteille
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   Jeu 21 Juin - 0:53

Dengar avait presque oublié la jeune fille. Il la considéra un instant. Plutôt jolie. A en juger par ce qui dépassait de ses vêtements déchirés, ses formes étaient plus qu'harmonieuses. Une peau presque translucide, un regard innocent, mais quelque chose de farouche, là, au coin des lèvres.
Carlist Dengar tombait amoureux tout les jours d'une femme différente avec une spontannéité tonchante de petit garçon. Il lui fallait s'approcher de cette fille, la toucher, la sentir respirer.
D'un geste de la main, il fit signe au chasseur de primes d'attendre quelques instants et il se dirigea vers elle.
Il s'inclina, lui prit la main et la baisa.

- J'espère que cette expérience vous aura procuré plus de peur que de mal. Il serait dommage qu'une créature telle que vous soit abîmée. Si jamais vous avez un problème, de quelque nature qu'il soit, voici ma carte, n'hésitez pas.


Une seconde inclinaison du buste, et il tourna les talons pour revenir près de Monsieur Shadow.

- Quand à vous mon cher, jpense qu'une carte ne vous sera pas utile pour trouver le Black Rose. Passez le plus tôt possible, mes...fournitures se vendent comme des petits pains en ce moment et il serait dommage que vous ayez à vous contenter de quelques restes bas de gamme. Nous pourrons faire tous les deux le tour de vos besoin autour d'une bonne bouteille, et c'est moi qui invite bien sûr.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitaline.devintart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Veliale au manteau noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Veliale au manteau noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» Toupie petit caniche noir, 11 ans - ADOPTE par sa FA
» 74 - PELUCHE caniche moyen noir 9 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ars Magna :: Roleplay :: Niveau Delta :: Rues et ruelles-
Sauter vers: