Ars Magna

.:: Marre du médiéval-fantastique ? ::.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelque chose de fort s'il vous plait.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Mer 6 Juin - 22:17

Nad’ attendait devant le bar. Elle attendait même depuis un bout de temps déjà. Son sac miteux dans le dos. Son ordinateur était dedans. Ses vêtements dans le même état que le sac étaient un peu trop grands pour elle, évidement elle avait pioché dans les habits de Gabriel. Elle soupira en pensant à lui. La jeune femme regardait autour d’elle. Elle devait livrer ce fichu virus. Une de ses petites invention rapide, il n’était ni très efficace ni très destructeur mais il ferait son petit effet quand les Khans verrons qu’ils ne peuvent plus allumer leurs ordinateurs pendant au moins une semaine. Ah, il serait drôle de voir leur tête. Elle faisait tourner le CD dans sa poche, nerveuse. Comme payement elle avait demandé un ripper. D’habitude elle ne demandait rien mais son Colt 6520 ne lui était plus suffisant vu la manière catastrophique dont elle le magnait. Bref, elle guettait l’arrivée du jeune homme à qui elle devait remettre sa création. Ses yeux bicolores balayaient les alentours. Le jeune homme en question arriva, avec le signe convenu.

*Ok, c’est partit*

Elle s’approcha et chuchota :

« Tu as ce que je demande et j’ai ce que tu demande. »

Il se tourna vers elle et fit un signe de tête. Il lui glissa discrètement le couteau attendu dans une de ses poches et tendit la main pour recevoir le CD. Nad’ saisit la boîte de celui-ci et lui tendit. Il repartit juste après. La jeune femme soupira de soulagement. Elle n’aimait pas ce genre de transaction et préférait que les autres s’en charge. Bon où aller ? Ses yeux s’arrêtèrent sur la porte du bar qui avait servit de point de repère pour le lieu de rendez-vous. D’accord. Elle poussa la porte. Aussitôt la musique et l’ambiance la frappèrent.

*Pff, il y a du monde.*

Elle se dirigea directement vers le comptoir et demanda :

« Quelque chose de fort s’il vous plait. »

Elle s’assit sur un des tabourets, son sac coincé entre ses pieds et attendant sa commande. Elle était affalée, le menton posé sur ses bras, eux-mêmes étalés sur le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Mer 6 Juin - 23:14

Zak observait ce jeune homme depuis un certain temps. Il l'avait remarqué achetant un reaper à un dealer qu'il surveillait. Il n'avait pas l'intention de laisser un meurtre se produire, et l'avait suivi, non sans avoir quelques peu tabassé le dealer et lui avoir injecté du venin. En voilà un qui laisserait ses affaires un peu de temps. Au moins le temps que sa machoire se recolle...

Il s'était arreté devant ce bar, et lui l'avait suivi. Le patron lui était connu, mais lui ne savait pas qui il était. Il ne risquait pas de problème. Le jeune homme glissa le reaper dans la poche d'une fille en échange de quelque chose. La destination de l'arme seule l'intéressait. Les infos sur le CD n'etaient qu'accessoires. Quand l'échange fut terminé, il la vit entrer dans le bar. Etrange. Peut-etre à cause de ses vétements trop grands qui lui donnaient un air attendrissant, peut-etre à cause de ses yeux vairons, elle ne lui faisait pas l'effet d'une crimielle. En tout cas, pas de celles qui poignardent dans les ruelles. Il décida de la suivre.

Elle s'accouda au bar. Dans un élan de témérité, il s'approcha d'elle. Il prit un air détaché, puis s'adressa à elle avec un petit sourire.

- Je vous offre quelque chose, mademoiselle?

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Conroy
Patron du MKII
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : LH/HL
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Jeu 7 Juin - 13:53

[Ho ho, ça me donne le temps de faire la liste des consommations =D]
[Shin ; tu ne peux injecter du venin qu'à l'aide d'un pistolet injecteur, soit une seringue. Donc pour le dealer... x)]
En cette heure de la nuit déja avancée, l'activité du bar battait son plein. Les bandes de jeunes habituelles étaient accoudées aux bornes d'arcades, tandis que des gens plus matures bavardaient autour des tables, la mine sombre ou bien joyeuses. Ceux arborant cette expression passaient d'ailleurs bien vite sur la piste de danse.
Occupé à servir les consommations au bar, Dai repéra une jeune fille s'avancer vers lui et s'accouder au comptoir.
Une Ombre...
Ils faisaient tellement d'efforts pour être discrets qu'on ne voyaient qu'eux. Le capuchon, les vêtements miteux, et même simplement le fait de se trouver là, seule, le soir... Qu'importe, Dai n'avait rien contre les Ombres. Au contraire... Il s'avança et se placa face à sa cliente, une main sous le comptoir un peu plus loin agrippée sur la crosse d'un Colt 6450. En cas de grabuge, il n'aurait qu'à tirer sur la crosse pour se retrouver armé. Il n'effectuait ce stratagème que lorsqu'il avait un client louche ou hors la loi, ou même Khan. Un coup de Ripper par dessus le comptoir est si vite arrivé...
Quelque chose de fort. Hm, pas la peine de servir du Nutral, c'est ça..? Pourtant, il ne pouvait décemment pas lui servir quelque chose de "Fort" (du moins, ce que les gens apellent une boisson forte). Un Pancor ferait l'affaire.
Il lâcha la crosse du colt et s'apprêta à se retourner pour préparer la commande, quand un homme accosta la fille. D'après ses habits, certainement pas un maquerau...
Dai attendit poliment que ses clients ne se décident sur une boisson.
[Vous comprendrez les noms quand j'aurais fait la MAJ, disons... Ce soir ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsume.darkbb.com
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Jeu 7 Juin - 14:17

Nad’ tourna la tête vers l’homme qui l’avait interpellé.

*Qu’est-ce qu’il me veut lui ?*

Ses yeux vairons scrutèrent l’arrivant avec méfiance. Généralement quand un parfait inconnu vous offre à boire il faut se méfier, il a souvent des idées pas très nettes dans la tête. De toute façon il ne risquait pas de la saouler ou alors il devrait dire adieu à toutes ses économies. Et puis si il voulait dépenser son argent à sa place elle n’allait pas râler. Elle lui adressa un très léger sourire.

« Si vous voulez payer ma consommation je ne vais pas dire non. Vous prenez quoi vous ? »

Inconsciemment elle resserra ses jambes autour de son sac, elle ne voulait pas se le faire voler ou même devoir dire ce qu’il y a à l’intérieur. Elle releva la tête et salua le patron qui attendait les commandes devant eux. Elle était tournée au trois quart vers l’étrange personnage et elle se soutenait la tête d’un bras, la main posée au niveau de son œil bleu. Hum… il n’était vraiment pas comme les autres ou alors il cachait bien son jeu. Il n’avait pas ce regard de pervers ou mauvais qui permettait de connaître les intentions peu catholiques de certains individus. Elle haussa les épaules pour elle-même et se permit de demander :

« Et est-ce que je peux savoir pourquoi vous décidez de m’offrir un verre comme ça ? »

Elle sentait le poids du ripper dans sa poche et le froid métallique du Colt dans son dos, elle n’était pas désarmée et ça la rassurait. Et puis elle devait sans doute avoir des connaissances dans toute cette foule. Elle attendait toujours sa commande et ne savait pas trop si finalement elle allait laisser l’autre payer à sa place. Ou alors il pourrait payer et elle partirait aussitôt. Elle était prudente quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Jeu 7 Juin - 16:15

[J'ai précisé le coup de l'injecteur]

Elle avait eu un léger sourire, mais il n'était pas dupe. Il remarquait des signes de crispation dans son atitude. En même temps, comment pouvait décemment réagir une fille à qui un inconnu offrait un verre? Surtout apres ce genre de transaction. Elle manifestait un mélange de sang-froid et d'inquiétude qui l'intriguait.
Trop de sang-froid pour etre parfaitement nette et innocente, elle devait etre une professionnelle des actions illégales.
Trop d'hesitation et de crispation pour une pro des transactions ou pour un assassin professionnel.
Trop jeune pour un ACORS...

Peut-etre une ombre. Une vision fugace lui traversa l'esprit. Il se souvenait de Delfi.


- Eh bien, disons, un Pancor.

Pas quelque chose de trop fort quand il chassait. Et pas quelque chose de trop doux, ça aurait été suspect.

Elle s'inquiéta de ses motivations.


- Eh bien, disons que je suis dans un bon jour, que mes affaires marchent bien, que je suis de sortie et que la compagnie, j'entends, la conversation, d'une jeune femme me ferait plaisir. Et puis, vous m'intriguez. Vous n'etes pas ordinaire... (il perçut qu'elle se raidissait) Je veux dire... vos yeux.

Il se demandait si elle avait eu l'intention de se servir de son ripper sur lui... De toute façon, rien de grave, il était à sa droite, et lui exposait son bras robot... Son manteau et le blindage, même allégé, lui assurait une protection même contre un colt. En revanche, le patron, bien que d'apparence très détendu, avait une position qui ne faisait pas de doute: prudent soit à l'égard de la jeune fille, soit au sien, il devait avoir la main sur une arme.

*Canon scié ou colt 6250, monsieur Conroy ?*

- Laissez-moi me présenter mademoiselle: je suis Zak Conrad, propriétaire de la grande quincaillerie a l'autre bout du niveau: le Bad moon. Aujourd'hui, j'ai décidé de laisser un peu le travail et de m'offrir un petit tour en ville. Et vous?

Il essayait d'apprendre qui elle était, quand deux Kahns entrérent dans le bar.

- Que personne ne bouge, nous recherchons un suspect précis. Ne vous interposez pas, il n'y aura pas de problème.

* Qu'est-ce qu'ils font là, ces deux-là... Cette voix ne m'est pas inconnue...*

La jeune fille cachait son stress, mais il était évident à cette distance.

Il se leva, ayant enlevé son bras droit de sa manche. Il frola Nad et retira le ripper de sa poche, pour le mettre dans la sienne. Elle devait l'avoir remarqué, et avoir été surprise, mais il n'avait pas le temps de lui expliquer.

Si elle était controlée avec ça, elle était sure d'être executée... Mais lui était chasseur de primes officiel, connu des services et Heros de la lutte anti-accors... Sans compter qu'il lui restait des appuis chez les Kahns...
Il pouvait dire qu'il s'agissait d'une recupération pour destruction, ou même d'un leurre. C'était a la limite du légal, mais toléré: ce n'était pas un fusil à plasma non-plus.

Et puis, ses grenades a impulsion étaient aussi risquées...

Il remit sa main dans sa manche, et se plaça entre elle et les officiers, qui justement venaient dans cette direction. Il mit la main sur son Gauss en regardant le patron: s'il avait un mot malheureux, il serait le premeir à deguster.... Mais Conroy avait tout sauf une réputation de balance.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Conroy
Patron du MKII
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : LH/HL
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Ven 8 Juin - 18:09

L'homme qui avait abordée sa cliente ne semblait pas dangereux. En tout cas, pas pour elle. Vu le regard glacé qu'il lui lança, il devait être habitué des rixes. L'homme commanda un Pancor. Détendu, Dai se retourna pour attraper une bouteille, qu'il posa sur le comptoir en face de l'homme.
Il allait annoncer son prix, quand deux Khans défoncèrent à moitié sa porte en entrant dans le bar. Ils annoncèrent leur discours habituel sur leur petite intervention et commencèrent à avancer vers le bar.
La tension dans toute cette partie du bar augmenta sensiblement. Dai soupira. Les Khans, gâcheurs d'ambiance...
Il était à noter le raidissement impercetible de sa cliente. Il en était sûr maintenant : Elle était une Ombre, et le contrôle des Khans l'indispisait à coup sûr...
Comme c'était son rôle, Dai prit un Colt à sa ceinture et le fit glisser sur l'étagère en dessous du comptoir. Puis, il le suivit pour se retrouver en face des Khans, près du mur. Pas d'armes fixées à cet endroit... Mais on se débrouille quand même, dans la vie !
D'une voix ferme, Dai apostropha les deux Khans :

" Hé, du calme les gars... Il n'y a jamais eu de criminel au MKII. Encore moins maintenant. Je veille au grain..."

Le casque de l'armure des deux Khans l'empêchant de voir leur réaction, il resta quelques secondes indécis quand à la conduite à suivre. L'expérience combla cette seconde de non-inspiration et il compléta donc sa phrase d'un ton plus ou moins sec :

" 'Vous appellerait si y a un problème. Au revoir. "

Il refit glisser discrètement le colt et reprit sa place devant ses clients, ignorant superbement les deux Khans cette fois. Le manège de l'homme qui l'avait abordée ne lui échappa pas. Prendre le ripper et le remettre discrètement dans sa poche... Pourtant, ce n'était pas une attitude de Pickpocket. La fille était totalement consciente... alors il y avait plusieurs solutions : Soit ils étaient deux contrebandiers, soit ils effectuaient un deal, soit l'homme protégeait la fille en lui enlevant l'instrument compromettant.
A coup sûr, la suspecte des Khans, c'était elle... Un peu de diversion s'imposait :

" Bon, vous êtes vous décidée, mademoiselle ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsume.darkbb.com
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Ven 8 Juin - 23:30

Nadaëlle était dans une position très inconfortable. Elle faisait tout son possible pour garder un air détendu mais ses mains se crispaient légèrement sur sa veste à chaque parole puis retenait un soupir de soulagement, et son cœur passait de brusques accélérations à l’arrêt à une vitesse folle. Elle espérait que son visage ne la trahissait pas.

*Il ne peut pas me lâcher un peu lui.*

Lorsqu’il se présenta elle s’en sentit un peu rassurée, un peu. De là on pouvait s’aventurer sur des terrains moins dangereux. Nad’ allait ouvrir la bouche pour lui donner son nom quand un bruit brutal à l’entrée la fit se retourner. Deux Khans se tenait dans le bar et cherchait leur suspect. La seule pensée à peu près cohérente qui traversa l’esprit de la jeune femme se résumait en quelques mots :

*Putain de bordel de merde*

Elle se sentait tendu à l’extrême, du moins intérieurement, mais essayait de paraître tout juste importunée par ses trouble-fêtes comme la plupart des autres, enfin avec plus ou moins de succès. Elle sentit quelque chose la frôlé et eut toute la peine du monde à ne pas sursauter. C’était le fameux Zak Conrad qui glissait sa main dans sa poche pour en retirer le ripper.

*Mais qu’est-ce que…*

Elle allait amorcer un geste pour le reprendre quand les Khans eurent la détestable idée de se diriger vers eux. Elle ne comprenait pas non plus pourquoi il venait de se placer entre elle et eux. C’était-elle fait repérée ? Sa main glissa discrètement dans son dos et saisit la crosse du Colt. Dai Conroy, le patron du bar, décida semble-t-il de mettre fin à l’inspection de son bar. En gros il leur demandait gentiment de prendre la porte. Nad’ suivait des yeux les deux représentants de l’ordre. Elle fut déranger dans son observation par Dai qui lui parlait. Elle se retourna le plus calmement possible vers le comptoir.

« Heu… Je vais prendre un Pancor aussi. »

Si elle s’était écoutée elle aurait pris la boisson la plus alcoolisée qu’il avait en stock mais avec les Khans dans les parages il valait mieux prendre quelque chose de banal, comme presque tout le monde. La jeune femme cachait le tremblement de ses mains dans ses manches trop longues et fixait tout les mouvements du patron du bar pour essayer de penser à autre chose qu’aux deux dangers qui se trouvaient dans la même pièce.

*Décontractée. Tu n’as rien à te reprocher. Absolument plus rien grâce à Zak aussi. Tu es juste venu prendre un verre. Tout va bien… Plus jamais ils ne me feront faire de transaction… Fini… Plus jamais… J’irai leur dire deux mots si je m’en sors…Si je m’en sors.*

Lorsque Dai posa le Pancor devant elle, elle se força à le boire de façon décontractée, à petites gorgées. Elle jeta un coup d’œil à l’homme qui se tenait à côté d’elle. Avait-il voulu lui éviter des ennuis en lui prenant le ripper ou voulait-il simplement la voler ? Et comment savait-il qu’il était là, dans sa poche ? Une seule explication : il avait vu l’échange. Allait-il la dénoncer ? Non, il l’aurait déjà fait si il avait voulu. Elle lui lança un bref regard d’interrogation avant de fixer le fond de son verre. Elle cachait son sac de ses jambes, il vaudrait mieux pour tout le monde qu’ils ne perquisitionnent pas son ordinateur. Si ils arrivaient à déjouer son système de sécurité, elle aurait à coup sûr des problèmes.

*Dans quoi je me suis fourrée. J’aurais dû leur dire de se débrouiller. C’est un cauchemar.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Sam 9 Juin - 17:11

Les deux Kahns semblaient ne pas tenir compte de l'avertissement du patron, et s'approchaient vraiment du bar. Plus de doute, ils devaient en vouloir à cette jeune femme.

- Aucun doute, c'est l'un de ces deux-là. Le signal est tres net.

Les deux Kahns n'étaient plus à un mètre et ils avaient dégainé leurs armes. Zak eut un grand sourire et un petit rire. Il avait parfaitement reconnu la voix de celui qui venait de parler. Et la façon dont ils se conduisaient ne laissait aucun doute pour celui qui connaissait leurs méthodes.

- Alors, Roy, tu as besoin d'un localisateur pour me trouver, maintenant? Un coup de fil au bad' aurait suffit.

Il tourna la tête vers son interlocuteur.


- Zak Conrad? Alors c'dest la fille qui...

Pour eviter qu'elle n'ait un mouvement de recul qui aurait été le signal de déclenchement de la fusillade, Zak attrapa le bras de Nad, fermement mais d'un geste qui pouvait sembler vouloir etre rassurant.


- Oh, du calme, sergent, elle est avec moi. Tu l'accuses de quoi?

Le deuxieme Kahn prit tres mal cette reflexion à son superieur. Il envoya un coup de crosse dans l'epaule du chasseur de primes. Un Bruit de gong retentit. Le choc, sans doute, mais aussi la réaction de roy, qui avait placé son bras devant son subordonné en donnant un choc sur son armure.


- Toi, tu te calmes tout de suite. Zak est un ami, et un héros de l'anti-terrorisme. Il a donné beaucoup plus en deux ans de service que toi en 6. Alors du calme. Zak, le détecteur est formel, cette fille a sur elle un ripper appartenant a un membre des ACORS. Il y a dedans un traceur, comme dans une bonne partie de leur dernier stock d'armes.

- Alors ce salaud n'était pas un simple dealer... Erreur, Roy, c'est moi qui l'ai.

Il exhiba l'arme devant le Kahn.

- Acheté à un dealer à 3 rues d'ici. Je voulais le pieger en l'obligeant à me devoiler son stock. Vous l'aurez ce soir.

Le Kahn prit l'objet et sembla l'étudier. La tension était palpable, et même quelques clients aux tables voisines s'étaient retournés. Seul Zak semblait trouver cette situation naturelle.

- Tu es proche de la limite, Zak, tu es presque en obstruction. Donne-moi son adresse maintenant.

Il n'avait pas son adresse, bien sûr. Le venin pouvait l'aider, mais il ne pourrait pas dire où il l'avait obtenu... Et s'il leur demandait de le suivre maintenant, il devrait sortir son détecteur, et leur révéler qu'il était dans l'illégalité parfaite...

- Non. tu oublies ma prime!

- Zak, si c'est moi qui l'arrete, tu l'auras quand même. Au moins celle pour le renseignement.

L'homme et le masque semblaient se regarder droit dans les yeux.


- Deux heures. Le temps de recupétrer tes hommes, et que je raccompagne la petite. Et je t'y conduis tout droit. Reflechis: ça peut etre dangeureux, si c'est une planque d'ACORS.

- Et tu auras un petit pourcentage... lui chuchota-t-il

- Un autre me l'aurait proposé, Je l'aurais reduit en bouillie jusqu'à ce qu'il parle. Mais bon. D'accord, après tout, tu es agréé...

Il fit signe au second Kahn, qui le suivit, en jetant un dernier regard à cet individu, qui l'irritait non-seulement de pouvoir parler ainsi à un representant de l'ordre, mais aussi d'etre assez costaud pour ne pas etre tombé sous son coup.

Zak se tourna vers le patron...


- Servez-nous quelque chose d'un peu plus fort... Je crois que nous en avons besoin... Je vous invite aussi.

*Décidemment. Pour une premiere fois dans ce bar...*

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Conroy
Patron du MKII
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : LH/HL
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Sam 9 Juin - 19:02

Alors que l'étau se reserrait autour de la fille qu'il venait de servir, son interlocuteur se présenta sèchement aux Khans. Le "Bad' "... Hum, ça disait quelque chose à Dai. Dans son vaste réseau d'information, il avait déja entendu quelqu'un se faire appeler comme ça... Bad... Ah ! Non ! Pas quelqu'un : Le Bad Moon, l'une des meilleures armureries de la ville. Dirigée par...
L'un Khan lui fournit la réponse en s'adressant à l'autre. Zak Conrad ! Ancien Khan... "Recyclé" maintenant dans le commerce illicite. Au dessus de tout soupçon. Alors si ce n'était pas lui qui détenait le Ripper tracé, c'était... La fille, oui. Qui se faisait d'ailleurs à l'instant protéger par Zak... Celui-ci monta dans l'estime de Dai. Un homme libre s'opposant aux Khans, c'était rare. Alors, l'un des deux représentants de l'Autorité voulut l'empoigner... Mais l'autre l'en empêcha. La situation allait rapidement dégénerer à cette allure, et Dai commençait à se rapprocher de son fusil de chasse, lorsque le second Khan calma le jeu.
Zak fournit alors une explication convenable aux Khans, qui, après un petit marchandage, disparurent.
Il demanda alors une boisson plus forte.
Dai reprit ses esprits et revint dans la peau du tenancier de bar qu'il était :

" Heu... Un Mutie, ça ira ? "

Dai prit deux boissons derrière lui et les posa sur le comptoir.

" Je vous les offre. On a rarement l'occasion de voir des gens protéger les plus jeunes... "

Dai ne répétait pas cette opération souvent, et, à vrai dire, c'était devenu rare. Mais c'était de bon coeur qu'il permettait à ses deux clients du moment de boire gratuitement. Après tout, il était son propre patron... Et il connaissait Zak Conrad de réputation. Un homme respectable... Aussi Dai tendit-il la main par dessus le comptoir pour le saluer.

" Dai Conroy. C'est un plaisir de te voir dans mon bar... "

Laissant tomber le vouvoiement, le patron prit en main la discussion. Pour deux hommes d'âges mûrs, et assez connus dans la ville, se vouvoyer pouvait paraître décalé. Et puis, nouer connaissance avec ses clients, eh bien c'était son métier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsume.darkbb.com
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Sam 9 Juin - 19:44

Nadaëlle sentie son cœur près à exploser. Deux choses : premièrement Zak connaissait personnellement les Khans ce qui était déjà en soit un problème et deuxièmement, les soupçons sur lui écartés ils s’étaient tournée maintenant vers elle. Son sauveur la saisit par le bras, elle se sentit à peine plus rassurée mais cela lui empêchait le moindre mouvement brusque qui pourrait la trahir. En tout cas, maintenant qu’il avait parlé elle en était sûre, il la protégeait. Elle ne savait pas pourquoi mais elle lui en était reconnaissante. Si il n’avait pas été là elle se serait retrouvée sur le champ avec une balle dans la tête. Comme Gabriel.

*Un ripper tracé ? C’est pas vrai ! J’aurai pu directement le ramener à la planque et faire tuer tout le monde. Oh non…*

Les choses commençaient à tourner mal de nouveau, mais pour Zak cette fois. Il ne semblait pas vouloir les mener directement chez le dealer. Elle ne pouvait rien faire, assise à côté à regarder la scène. Finalement les deux représentants de l’Autorité consentir à partir. Nad’ se rendit alors compte qu’elle était restée en apnée et pris une grande bouffée d’air.

*C’était tout juste…*

- Servez-nous quelque chose d'un peu plus fort... Je crois que nous en avons besoin... Je vous invite aussi.

La jeune femme poussa un soupir de soulagement et pendant que Dai déposait les boissons devant eux et se présentait. Elle prit un instant pour reprendre un rythme cardiaque convenable et une respiration normale. Le patron leur offrait le Mutie et elle le remercia d’un sourire avant de se tourner vers Zak.

« Je vous remercie, sans vous je serai sûrement… Enfin… Merci. Moi c’est Nad’. Nad’ tout court. » elle eut un instant d’hésitation avant de reprendre « Et je pense que l’on peut se tutoyer. »

Il est vrai que Nadaëlle n’était pas spécialement portée sur les conventions et les politesses. Il lui avait sauvé la vie donc elle le tutoyait. Elle prit son verre et trinqua en direction des deux hommes sans qui, et surtout Zak, elle ne serait plus là pour boire.

« A la vôtre ! »

Elle but une longue gorgée avant de passer sa main parmi ses cheveux libérant au passage un peu de ses mèches colorées et du reste de sa chevelure.

« Au fait Zak, pour "la petite". J’ai quand même 20 ans. »

Elle souriait d’un air amusée. Le danger passé elle se sentait beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Sam 9 Juin - 20:55

Qu'un homme comme Conroy lui offre une consommation, c'était bon signe. il est rare que les amis des khans soient acceptés dans ce genre de bar. En même temps, une action comme la sienne avait du demontrer que s'il s'entendait avec eux, il n'était pas du tout leur taupe. En fait, c'est pour ça qu'il était indépendant: il pouvait travailler pour qui lui en semblait digne.

- Enchanté, même si je te connaissais de réputation. Je crois que le sergent mako m'a déjà introduit...

Il était aussi content d'apprendre le nom de la mysterieuse ombre. Après tout, elle aurait aussi bien pu se sauver, après que le Khan ait précisé qu'il était chasseur de primes. Il leva rapidement son verredans la direction de ses compagnons.


- J'ai protégé quelqu'un, moi?

il aurait pu entonner cette reponse avec beaucoup de serieux, mais le coeur était plutot à la detente, et Dai etait tellement proche de l'action que ceci ne pouvait que sonner faux. C'est donc sur un ton de franche plaisanterie qu'il l'avait dit.

- Disons que je trouve que la peine pour le simple fait de porter un ripper est beaucoup trop élevée... J'ai été un khan, tout le monde le sait et notre ami en armure ne s'est pas privé de le rappeler. Mais à mon époque, un porteur d'arme non-conventionnelle ne risquait pas grand-chose de plus: une amende, deux nuits de tole, un passage à tabac... cela dépendait de son comportement. S'il était identifié lors d'un simple controle, il était juste mené sans ménagement au poste. Pareil pour les ombres. Tout ça, c'est la mise au niveau des veliales.

En prononçant ce mot, sa main gauche commençait a tordre légérement le comptoir. Il prit une gorgée et continua.

- Et puis... Aucun besoin d'etre un génie pour voir que Nad' n'est pas une meurtriere...

Il lui sourit et la regarda. Elle avait encore des traits un peu juveniles, et ses vétements trop grands renforçaient cet effet.

- Ne t'en fais pas, je ne te prends pas pour une enfant. Mais pour ne pas sonner faux devant des habitués des bordels, il aurait fallu que j'utilise des termes autrements plus vexants et pejoratifs.

Nouveau sourire, nouvelle gorgée.


- Puisqu'on peut se tutoyer, je pense qu'on peut aussi laisser tomber la comédie: qu'est-ce que tu voulais faire de ce ripper? Ce jeune imbécile aurait pu te faire tuer. Une arme ne s'achete jamais juste avant une transaction.

S'il était amical et détendu en lui posant la question, il était visiblement en rage contre l'autre partie de la transaction.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Conroy
Patron du MKII
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : LH/HL
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Dim 10 Juin - 13:20

[Boissons finiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiies x)]
Dai regardait ses deux interlocuteurs parler comme deux vieux amis. Un ancien Khan, chasseur de prime avec ça, qui donnait des conseils sur les armes à une Ombre... Ca, c'était vraiment le monde à l'envers. Mais Zak avait parfaitement raison. Pour les armes, mieux valait s'adresser à des gens plus dignes de confiance à un moment plus opportun...

" Si vous avez besoin de faire une transaction un jour, le MKII est un endroit plus sûr que vous ne le pensez... Jamais je n'aurais laissé les Khans fouiller mes clients, et j'ai quelques arguments qui les auraient faits changer d'avis... "

Ce faisant, Dai désigna son colt à sa ceinture.

" Si vous avez besoin de faire quelque chose d'un peu risqué un jour, vous pouvez venir ici. "

Dai aurait aimé participer plus à leur conversation, mais d'autres clients l'appelaient. En soupirant, le tenancier nota dans un coin de sa tête le physique de l'Ombre et le fait qu'elle soit en bons rapports avec Zak Conrad - dont il nota aussi l'aspect physique - et s'excusa.

" Heu, bon, je dois vous laisser, j'ai d'autres clients qui m'attendent. Désolé ! On se reverra je pense. "

Et Dai s'en fut donc de l'autre côté du bar où des clients lui demandaient trois Pancor. Au niveau information, sa soirée n'était pas perdue... Il s'était fait un allié potentiel de poids : La terreur des Chasseurs de Prime, Zak Conrad. L'homme qui possédait l'une des meilleures armureries de la ville. Et une Ombre. Non, sa soirée était même bien rentabilisée.
Ha, si il continuait à donner des passes, son bar deviendrait bientôt un bastion des Ombres.
Remarquez, ce n'était pas pour lui déplaire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsume.darkbb.com
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Dim 10 Juin - 15:49

Nad’ était assez abasourdie. Bon d’accord elle discutait avec un chasseur de prime, mais il lui avait sauvé la vie, pourtant c’était aussi un ancien Khan. Et il ne l’avait pas dénoncée. Ça dépassait son entendement. Enfin elle ne s’en portait pas plus mal, loin de là.

- Et puis... Aucun besoin d'être un génie pour voir que Nad' n'est pas une meurtrière...

« Les apparences peuvent être trompeuse mais ce n’ai en effet pas mon boulot. Je n’aurai jamais le courage pour ça. »

Puis vint un sujet beaucoup moins… Enfin :

- Puisqu'on peut se tutoyer, je pense qu'on peut aussi laisser tomber la comédie: qu'est-ce que tu voulais faire de ce ripper? Ce jeune imbécile aurait pu te faire tuer. Une arme ne s'achète jamais juste avant une transaction.

Nad’ soupira mais consentit néanmoins à répondre.

« C’est juste pour me protéger. Tu devrais savoir mieux que quiconque que l’on ne peut être sans arme au niveau Delta. En fait j’ai un Colt mais… je ne suis pas bonne tireuse alors… Ce n’est pas suffisant. Un ripper c’est puissant et maniable. On a entièrement le contrôle de la lame, pas comme une balle de Colt. Tu as vu la transaction hein ? Alors tu sais ce que je suis. »

*Si il avait gardé le ripper ils auraient découvert mon virus. Un peu plus et ça tombait à l’eau. Finalement le hasard fait bien les choses même si j’ai faillit y passer.*

Le jeune homme l’avait échappé belle lui aussi. Et il devait être nouveau, Zak soulignait même son manque expérimentation. Elle en toucherait deux mots à l’intermédiaire habituel. En espérant qu’il n’était pas au courant et que ce ne soit pas un traître. Non, elle ne doutait pas de la sincérité de son engagement. Dai proposa alors qu’ils pouvaient se servir du MKII pour les transactions. Elle le regarda d’abord étonnée puis souriante elle le remercia.

« Merci, j’en parlerai. J’espère que l’on se reverra bientôt mais juste pour boire cette fois, j’ai eut suffisamment d’émotion aujourd’hui pour bien des mois. » termina-t-elle avant qu’il ne parte s’occuper de ses autres clients.

La jeune femme se retourna vers Zak, ses étranges yeux le fixaient amicalement mais avec intensité, comme pour lire en lui. Elle essayait de comprendre.

« Et vous qui êtes vous vraiment ? Un héro de la lutte anti-terrorisme, chasseur de prime qui plus est, ne protègerai pas une pauvre fille comme moi. Je me trompe ? »

Elle était appuyée sur un bras au comptoir et sa main cachait entièrement son œil bleu. Seul le vert fixait encore le chasseur de prime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Dim 10 Juin - 20:13

La situation de la jeune femme lui était connue. Beaucoup de gens avaient besoin de se protéger.

- Allez donc faire un tour au Bad Moon, c'est une quincaillerie... Quelques accessoires légaux pourraient rendre ce colt plus efficace. Je sais de quoi je parle.

Elle lui demanda qui il était vraiment. La question lui fit afficher un sourire.

- Tout dépend du chasseur ou du Héros. Tu n'as pas tort. La question est, comment devient-on un héros de la lutte anti-terrorisme.

Il tira une partie de son gant, lui laissant voir la main robot.

- C'est parceque j'ai perdu ce bras, que j'ai droit à ce titre. "plus en 2 ans qu'un autre en 6 ans", pas vrai? On devient un héros en étant un électronicien, envoyé dans les corps de Khans par un caprice administratif, en essayant d'empecher des veliales de commettre un meurtre, et en étant le seul survivant d'une patrouille, avec deux membres en moins.

Il prit une gorgée, et remonta un peu sa manche.


- Et le plus beau, dans tout ça, c'est que celui à qui était destiné ce bras, aurait très bien pu etre un de ceux qui ont massacré ma patrouille. Le plus beaux, vois-tu, c'est que des Khans se sont fait massacrer par des veliales pour protéger une ombre.
Un khan qui protége une ombre...Difficile à croire, pas vrai? Autre temps, autres moeurs. L'execution sommaire n'était pas dans nos habitudes.

Il la regarda droit dans les yeux.


- Alors, je ne sais pas si un chasseur de primes protegerait une jeune ombre comme toi, mais il n'est pas question que moi je laisse abattre une jeune fille juste parcequ'une autorité a décidé que les khans seraient des veliales humains. Et puis, j'ai d'autres raisons.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Dim 10 Juin - 20:53

*Le Bad Moon, une quincaillerie… il y a de tout dans une quincaillerie ! J’irai jeter un coup d’œil.*

Zak lui expliqua comment il était devenu héro et lui montra sa main. Une main robot. Nad’ avança la main et la regarda en touchant le mécanisme. Une main de Veliale, ça alors ! Elle eut un léger frisson. Comme chez tout les Ombres la peur de ces robots était inscrite dans sa tête comme au fer chauffé à blanc.

- Et le plus beau, dans tout ça, c'est que celui à qui était destiné ce bras, aurait très bien pu être un de ceux qui ont massacré ma patrouille. Le plus beaux, vois-tu, c'est que des Khans se sont fait massacrer par des veliales pour protéger une ombre.
Un khan qui protége une ombre...Difficile à croire, pas vrai? Autre temps, autres moeurs. L'exécution sommaire n'était pas dans nos habitudes.

Elle haussa les épaules, depuis le meurtre de Max et Axel elle avait toujours détesté tout ce qui touchait de près ou de loin aux Veliales ou aux Khans alors tout ce qu’il racontait lui paraissait étrange voir irréel. Un Khan ne protège pas un Ombre, il l’attrape et le tue. Enfin il termina :

- Alors, je ne sais pas si un chasseur de primes protégerait une jeune ombre comme toi, mais il n'est pas question que moi je laisse abattre une jeune fille juste parce qu’une autorité a décidé que les khans seraient des veliales humains. Et puis, j'ai d'autres raisons.

Il y eut un silence puis Nad’ lui répondit :

« L’explication me convient. » elle reprit une gorgée d’alcool « Tu t’y connais en Veliale ? » elle baissa la voix « Tu crois qu’il es possible de leur implanter un virus informatique ? »

Son cerveau marchait à plein régime. Bien sûr ce projet était presque irréalisable car il faudrait avoir le programme complexe qui constitue les robots, le comprendre dans son intégralité, en trouver la faille et constituer un virus tout aussi complexe qui permettrait de les neutraliser d’une façon ou d’une autre. Et tout ça avant qu’il ne prenne l’idée à l’Autorité de faire une mise à jour dans leur programme. Mais ce projet était sans doute à classer dans la partie Mission impossible. Rien que la première étape était surréaliste. Se procurer le programme des Veliales, même avec l’aide d’ACORS armés jusqu’aux dents c’était tout simplement impossible. Mais cette technique pour neutraliser les robots serait moins coûteuse si on trouvait comment l’implanter.

*Admettons, il faudrait au moins un ans de travail, trop long… Quoique… Il faudrait travailler en coopération avec d’autres informaticiens… Mais il suffit d’un traître pour tout faire tomber… Et si…*

Les yeux dans le vague elle but une autre gorgée de Mutie. Un sourire discret passa sur son visage. Une fois lancée il était difficile de l’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Dim 10 Juin - 22:42

*Expert en veliales... Comme si ces cochonneries avaient pu faire partie de mes travaux. En fait, si*

- Et pourquoi pas un antidote au venin aussi?

Nad semblait prendre cette remarque avec un léger choc. Il sourit, et continua. Bien sûr, elle ne pouvait pas savoir ce qu'il avait fait pour eux.

- Je ne suis pas expert en veliales. Mais mon état me permet de te donner quelques infos.
Ce bras, et la jambe du même coté sont 100% veliales, la seule adaptation concerne leur taille, et le cinquieme doigt de la main, qui, si tu regardes bien (Il fit bouger sa main) est synchronisé sur le quatrieme doigt. Je les commande grace à une puce reliée directement à mon cortex moteur, ce qui constitue une interface directe avec leurs systemes. En fait, c'est une connexion sans fil avec ses circuits accessoires.

Il s'arreta. Il était un electronicien en train de discuter boulons avec une informaticienne, autour d'un verre. Et le risque, dans tout ça?

- Je ne devrais pas trop m'etendre là-dessus ici. Mais je vais te donner un conseil: cherche chez les ombres les travaux de Delfi, et les données sur la puce damoclès et le venin. Avec un peu de chances, ces données ont survécu. Tu devrais trouver une partie de ton bonheur. Et après, passe à la quincaillerie, dans une semaine, vers 15 heures.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Lun 11 Juin - 14:43

- Et pourquoi pas un antidote au venin aussi?

*Hein ?!*

Nad’ se reprit et écouta la suite, intéressée.

*J’avais vu juste c’est entièrement de veliales. Et il a la jambe et le bras entier comme ça. Woah… Il doit être drôlement fort avec des membres robots…. Une puce reliée au cortex moteur, heu… C’est une opération au cerveau ça non ?…*

Elle parcouru Zak du regard, la jambe, le bras… Il était un peu machine en fait mais contrairement aux veliales il était humain, peut-être même plus humain que les Khans. Elle enregistra dans sa tête toutes les informations que lui avait donné le chasseur de prime. C’était son nouveau projet, si il voyait le jour ce sera son nouveau chef-d’œuvre. Zak interrompit ses explications.

*C’est vrai, il y a trop de monde pour nous entendre ici. Zut !*

- Mais je vais te donner un conseil: cherches chez les ombres les travaux de Delfi, et les données sur la puce damoclès et le venin. Avec un peu de chances, ces données ont survécu. Tu devrais trouver une partie de ton bonheur. Et après, passe à la quincaillerie, dans une semaine, vers 15 heures.

*Delfi, c’est un nom que j’ai déjà entendu… Je sais où chercher.*

« Très bien. Je trouverai, si on ne me donne pas d’information je les prends de moi-même. » elle riait presque en buvant le fond de verre qu’il restait « J’espères que tu m’expliquera à quoi tout ça me servira la semaine prochaine. »

Peut-être était-t-elle trop naïve encore malgré tout car elle venait de donner sa confiance à cet homme qu’elle venait à peine de rencontrer et qui, de plus, était chasseur de prime. Elle-même était fichée, mais sans photo ou description, ni identité, sans aucune information, sous ce pseudonyme : Le Virus. Naïveté ou non, elle n’envisageait pas qu’il lui tende un piège après l’avoir sauvée. Elle resta un instant immobile puis se pencha vers son sac. Elle en sortit, en faisant attention à ne pas révéler son ordinateur, un crayon et un bout de papier. Elle y griffonna des numéros et le tendit à l’homme.

« Si tu as besoin d’un coup de main quelconque appelles-moi. D’accord ? » elle eut une moue entre l’amusement et la gentille moquerie « Et n’essayes pas de me retrouver en pistant les ondes de mon téléphone ou tu risques d’avoir des surprises. J’aime bien la tranquillité et je trouve qu’il serait assez idiot que des Khans me dérange. »

En gros elle disait qu’elle avait bidouillé son portable pour rendre impossible sa localisation. Ceux qui avaient essayé avaient une fâcheuse tendance à se retrouver dans une ruelle sombre et déserte ou dans un dépôt à ordure de l’usine Solar Prime. Ils pouvaient toujours chercher par là-bas elle ne s’y trouverai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Lun 11 Juin - 15:14

J’espères que tu m’expliqueras à quoi tout ça me servira la semaine prochaine.

- Oh, je pense que quand tu verras la nature des travaux, tu comprendras. Mais pour certaines données, je pourrai te donner un complément très utile.

Il la regarda farfouiller dans son sac et en sortir le nécessaire pour écrire. Elle était comme les ombres qu'il avait connu, et lui rappelait Delfi: passionnée par son projet, pleine d'entrain. Pas de doute, c'était une vraie jeunesse, pas des manifestations de jeunes fatigués de ne rien faire: il y avait de la passion en elle, pour tout ce qu'elle faisait.

Elle lui remit un morceau de papier, en lui expliquant que c'était son numéro de téléphone, et ses précautions pour ne pas être pistée


* Un reste de méfiance, hein? Normal, on se connait depuis peu de temps, et on a déjà révélé beaucoup.*

Il eut un léger rire.


- Si notre sécurité n'en dépendait pas, tu pourrais être sûr qu'après une déclaration pareille, je me mettrais au boulot d'arrache-pieds, juste pour la performance. Mais ce genre de compétition gratuite serait mal placée

Il marqua une pause pour lui sourire avant de continuer.

- Pour moi, tu peux me trouver de temps à autres au Bad Moon, ou alors y téléphoner. N'hesite pas en cas de besoin.

Il lui donna un petit prospectus, moins susceptible de faire faire le rapprochement à un eventuel importun qu'une carte de visite.

_________________


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadaëlle
Ombre
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Crevez pour que je vous le dise !
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Lun 11 Juin - 18:07

- Si notre sécurité n'en dépendait pas, tu pourrais être sûr qu'après une déclaration pareille, je me mettrais au boulot d'arrache-pieds, juste pour la performance. Mais ce genre de compétition gratuite serait mal placée.

Elle rie avec lui et lança un clin d’œil.

« Quand bien même tu essayerais je doute que tu y arrives. Ce n’est encore jamais arrivé et qui sait à quel point on s’y emplois quelque part. »

Nad’ attrapa le prospectus et le parcouru.

« Merci. »

Elle glissa le papier dans son sac et referma celui-ci.

« Je vais renter. Tu as des Khans à mener chez un certain dealer parait-il. Rendez-vous dans une semaine Zak. »

*J’aurai tout trouvé.*

Elle posa son verre vide, se leva et passa sa main sur ses vêtements pour leur donner un semblant de soigner et attrapa son sac qu’elle balança sur son dos. Elle se souvint du ripper. Tant pis, si le virus était arrivé à destination ce serait sa petite vengeance personnelle contre ses imbéciles. Après un signe de main vers le chasseur de prime et après avoir dit au revoir au patron du bar au passage elle passa la porte. Un regard à droite, un à gauche…Pas de danger. Elle soupira et se dirigea vers l’appartement délabré qui lui servait d’habitat pour la nuit et de bureau pour son travail quand elle n’allait pas à la planque officielle de son groupe d’Ombres. Aussitôt rentrée elle se mettrait à la recherche des informations conseillées par l’ancien Khan. Elle trouverai, c’est sûr mais quoi ? En quel état si les informations ont été délaissé ?

*Tu te poses trop de question ma vieille, fais ton boulot et trouves.*

Elle quitta donc la rue du bar pour serpenter parmi les petites ruelles en mauvaise état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zak Conrad
Chasseur de primes indépendant
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Tu sens ce canon dans ton cou? Ben, de l'autre coté.
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   Lun 11 Juin - 19:27

Zak la regarda s'éloigner, et repondit à son signe de main. Elle était jeune et aventureuse. Une vraie ombre, comme celle qu'il avait si bine connue.

* A bientot, petite ombre*

Il termina son verre, et prit congé de Dai en passant. Il sortit tranquillement et marcha un peu.

* Tu me sous-estimes encore un peu, ma grande; La puce damoclés, c'était une chose très compliquée, impossible, elle aussi. Je suis curieux de savoir si elle va trouver dans les notes de Delfi. Le nom du concepteur n'est peut-etre pas une information importante.*

Il tourna dans une impasse, et sortit son détecteurr de venin: il le brancha, et trouva la localisationdu dealer sur la carte. Il lui restait une heure, et ce n'était pas loin. Mieux valait aller faire un tour pour verifier qu'il y était encore.

*Tant pis pour toi, tu aurais pu survivre un peu, mais tu n'aurais pas du t'allier aux ACORS.*

Il se mit en chemin, allant reperer le terrain pour la sinistre besogne qui les attendait.


[Eh bien, ceci semble clore le sujet... Sauf si Dai veut donner le mot de la fin. A bientot au Bad Moon.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelque chose de fort s'il vous plait.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelque chose de fort s'il vous plait.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» Avez-vous quelque chose à ajouter ?
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?
» Dans chaque femme il y a quelque chose de bien, mais vous devez l'introduire vous même !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ars Magna :: Roleplay :: Niveau Delta :: Le MKII-
Sauter vers: